Thursday, June 22, 2017

Le Montagnard – Le Double R café, Yverdon-les-Bains

février 13, 2012 by  
Filed under Autres, Burger Guide

1 Burger2 Burgers3 Burgers4 Burgers5 Burgers6 Burgers (8 votes, average: 4,25 out of 6)
Loading...
Laisser un Commentaire

Profitant d’un congrès Brugeois riche en pauses café, je commence à coucher quelques lignes sur l’actuel burger temporaire du Double R café. Petit séjour professionnel à l’étranger qui sans la magie d’internet m’aurait fait manquer la leçon de bon sens hebdomadaire de notre chère Télévision Suisse Romande. Nutritionniste (appétissante et bio), sociologue du sandwich, S.A.S. le burgerbogger Koris 1er, emBillagués reporters rompus au tactilo version Apple, chef étoilé et petite pincée de science pour consolider le tout. Il n’y a pas à dire, l’émission phare des romands, qui peut se vanter de distiller la vérité depuis 3 ans de plus que Jésus, a mis le paquet. Plus fort que tous les conciles, ABE absout et canonise le burger en 30min toquante en main.

Le palmarès global de l’émission est crédible, malgré une approche étrange des chiffres significatifs et le fait que le burger le plus cher et insipide du test se retrouve mieux classé qu’un burger jugé de bonne facture gustative et pécuniaire. Dommage, toutefois, que seules les villes « RSR » que sont Genève, Lôz et Fribourg aient été explorée. Une petite évaluation du trop souvent oublié Double R café à Yverdon eut été, selon moi, de bon aloi. D’autant que Michel Di Tria se serait très certainement porté volontaire…

Le Montagnard du Double R, le burger téléporte Yverdon à bord du VSS Couchepin.

Vu la cramine à chôler la neige devant l’mayen qui fait, j’aime autant vous dire que le burger temporaire au fromage à raclette veut être tip top bonnard, nomtetcheu, va ! Parler raclette dans le Nord Vaudois, c’est encore un truc à s’attirer l’ire du Space-Commander Valaisan John Bonvin ou de provoquer une nouvelle Guerre des Romands mais je prends le risque. Commande complétée par la salade de la maison et mon fétiche supplément d’oignons caramélisés à la bière. Et je laisse les Stones en fond musical meubler mon attente.

Arrive l’objet ! Diantre, dans la famille du Burger, j’ai retrouvé le cousin goitreux ! Visuellement, le Montagnard c’est la montée en haut à Savièse en Manta décapotée, fin gazé, p… d’Adèle. Mulet au vent, nomtetcheu, va ! Une pétée digne d’MC Giroud que ceci ! Il est monstrueux ! Ce qui frappe immédiatement, c’est l’énorme tranche de fromage à raclette coulée à même la viande. Ma des choses pareilles ! Le chef Bastien a carrément raclé la demi-meule, puis l’a généreusement nappée d’une sauce épaisse à la moutarde. Il se fout pas de vous le gaillard, pas du genre à vendre le chalet d’en bas les pans à coulées de Verbier à un tablard d’Anglais. De prime abord, je crains pour le pain tant la préhension semble être rendue difficile par cette épaisse couche semi-solide. Une fois en main, par contre, le bun artisanal tient la secousse facile. Niveau goût, y a de quoi finir bô blèque en bas les tzasses, tu vois comment ? C’est juste l’extase ! La viande (80% bœuf, 20% porc) est massive et parfaitement saisie, son goût et sa texture sont parfaits. Le pain croustille tout comme les rondelles d’oignons et de cornichons qui parsèment la sauce. Cette dernière est bien à la moutarde gros grains, mais j’y décèle également une pointe de miel qui adouci le tout. Le fromage à raclette (d’Yvonand) n’est ni trop fort ni trop fade et ajoute juste la part de corps gras nécessaire au développement des saveurs comme celle de l’ail des ours notamment. Seul point négatif le concernant, il un brin trop religieusement grillé (comme ceux d’Ecône) mais pas de quoi lui valoir les 36 points de pénalité du F.C. à Paillass(i)on. Quelques feuilles de doucette dans les fondations, et bam bam, emballé c’est pesé comme le Cervin aux Chinois (meci boukou) ! Niveau accompagnement, c’est de la valeur sûre. Salade assaisonnée à l’italienne, tomates et petites graines. Et les oignons caramélisés… hmmm, on en roulerait presque des galoches à Constantin (Christian ou Bernie selon sa soif de Rock’N’Roll).

Finalement, concernant la boisson, faute de siffler un ballon d’Fendant des Terrasses du carnotz’ à Germanier, une bière a su me contenter.

En résumé, le Montagnard est un must-taste burger, même s’il faut prendre le risque de traverser la cité thermal pour y gouter. Mais avant de se lancer dans l’aventure, il est fondamental d’avoir réservé sa table, tant le lieu est couru !

Lieu :

Double R café – Route du Collège 4 – Yverdon-les-Bains – https://www.facebook.com/Le.Double.R – +4179/464.77.95

Burger :

Le Montagnard : boeuf-porc, fromage à raclette (d’Yvonand!), sauce moutarde-miel

Prix :

CHF 16.- + 5.50 pour la salade
Burger temporaire ! Réservation OBLIGATOIRE !

Résumé :

Taille : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Présentation : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Pain : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Goût : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Viande : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Accompagnements : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Note générale : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meterburger_meter

Partagez votre avis

Donnez-nous votre avis...
oh, et si vous voulez insérer une image créer un gravatar!

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.