Wednesday, August 16, 2017

Double MexicoBurger – Road Runner, Genève

août 20, 2009 by  
Filed under Burger Guide, Genève

1 Burger2 Burgers3 Burgers4 Burgers5 Burgers6 Burgers (1 votes, average: 5,00 out of 6)
Loading...
6 Commentaires

Double_mexicano

En ce 7 août 2009, respectivement 07.08.09, j’ai trouvé plutôt idéal d’aller manger un burger dans le but de réaliser ma première chronique.

Donc, à 12h30, je remonte du sous-sol, suis ébloui par la lumière éclatante du soleil et me met en route sur mes fidèles pieds en direction du Road Runner. Pour la petite histoire, le Road Runner a été crée il y a plus de 25 ans et a toujours proposé des burgers uniquement. Au début, d’après leurs dires, leur clientèle était composée d’expatriés américains et d’étudiants de l’école internationale. Aujourd’hui, l’établissement est bien plus populaire et leur clientèle est M et Mme Toutlemonde et toujours beaucoup d’étudiants vu la proximité de l’école.

Après cette brève introduction, passons au vif du sujet. Pour vous lecteurs du BurgerBlog, j’ai changé mon palais de glouton, j’ai mis dans ma poche mes yeux compréhensif envers toute sorte de nourriture et j’ai même vidé mon organe olfactif de toute impureté (et oui, je me suis mouché !). Voilà, je suis enfin prêt.

J’arrive au comptoir et, très sur de moi, malgré la pression sous jacente qu’entraîne cette future dégustation, je commande un double MexicoBurger, une portion de frite et un coca. Le patron prend la commande me fait payer et me laisse aller m’asseoir en attendant la réalisation du précieux. Le plaisir, se retrouvant dans peu de restaurant aujourd’hui, est de pouvoir observer les cuistots travailler. Au Road Runner, la cuisine étant ouverte, on a tout le loisir de voir ses buns se faire trancher et griller, de même pour les steaks. Tout à coup, de sa frêle voix on peut entendre résonner dans tout le restaurant : « Mexicoburger » !
C’est à moi de jouer, je vais réceptionner le bébé. Présenté dans un panier en osier à l’intérieur de son petit sachet publicitaire, se tient fièrement mon burger. Entre les deux buns gisent deux petits burgers agrémentés d’un peu de chilisauce, creamcheese et tacos chips. Les autres ingrédients sont en self sur le comptoir, à savoir laitue, ketchup, pickels et oignons. Je mets de tout en proportion raisonnablement dosée (il faut dire que le burger est loin d’être énorme) et vais gagner ma place.

Le temps de la première bouchée est arrivé… C’est à ce moment que je réalise effectivement qu’on ne mange pas pareil quand on y va pour y goûter. La première chose que l’on sent est la sauce chili, qui est en fait une sauce pour le chili con carne mais sans carne, et le craquant (éphémère) des tacos chips. La viande ne se manifeste pas vraiment (malgré les 2 burgers), un peu mise de côté par le chili. De plus, les burgers n’étaient pas assez cuits pour ma part, je les aime moins « rosé ». On découvre rapidement que sous le buns du haut se trouve la creamcheese (et bientôt sous mon nez aussi…), qui donne un certain crémeux à tout ça. Le pain n’est pas exceptionnel, un peu sec ou trop laissé sur le grill, je n’ai pas pu identifier la cause. La deuxième bouchée est bien meilleure, j’arrive à prendre tous les ingrédients en même temps et là, c’est le festival ! Les buns et les burgers ayant pompé les sauces, le goût n’est pas le même. En plus tu finis chaque bouchée par un petit « crack » que te lâches le dernier bout de tacos chips avant de descendre à la prochaine étape. Content de mes premières bouchées, je pose Mexico dans son panier et déguste un peu de frites (servies à part), d’un calibre plutôt court et fin soit dit en passant, mais aucunement molles. J’ajoute 2-3 gorgées de coca et ça y est, la boucle est bouclée, je peux reprendre Mexico. Je mords dedans comme la première fois, mais à mon grand désarroi, plus de « crack » ! Eh oui, les tacos chips aussi ça pompe les sauces et ne reste plus qu’un concentré de maïs rond et mou… A savoir pour la prochaine fois, ne pas se lancer dans des discussions philosophiques avant la fin du burger et simplement le manger à la vitesse Beep-Beep ! 😉

En général, j’ai trouvé le burger bon, à part ce petit problème de tacos chips et des creamcheese qui fait un peu sa loi autour de la bouche et sur les doigts. Ils ont une carte attrayante avec beaucoup de choix, le cadre est sympa avec les portraits d’indiens d’Amérique, les diverses descriptions du « coureur de route » et le flipper.

Lieu :

Road Runner – Route de Chêne 63 – 1208 Genève – tél : 022/735.64.20 – http://www.roadrunner-restaurant.ch/

Burger :

Double MexicoBurger, chilisauce, creamcheese et tacos chips

Prix :

18.90 CHF (sans accompagnements)

Résumé :

Taille :  burger_meterburger_meterburger_meter
Présentation : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Pain : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Goût : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Viande : burger_meterburger_meterburger_meter
Accompagnements : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter
Note générale : burger_meterburger_meterburger_meterburger_meter

Commentaires

6 réponses á “Double MexicoBurger – Road Runner, Genève”
  1. avatar JohnFashion dit :

    Welcome on board!

    Nice review bijou! 😉

    Bijoubij’

  2. avatar Louis dit :

    Sachant que tu as pris un hamburger Mexico, il ne faut s’attendre a que la sauce chilli prenne le devant sur la viande; pareil pour le petit problème du tacos, heureusement qu’il pompe le jus… sinon il y aurait des questions a ce poser. Pour la viande, vaut mieux qu’elle soit rosé que trop cuite, sinon la viande pert toute ca saveur. Je trouve que le pain est super au Road, pas trop farineux et généreux.

  3. avatar The True dit :

    Humm beaucoup de com comment dire du staff,,,

    Bonjour, pour commencer L’accueil mouais avec un très petit L comme ceci l !

    Bref nul ! Ni bonjour, bienvenue, etc..

    Service lamentable est très sloww.ww.www genre lamentable toujours pas de bonjour etcc VOUS Z’AVé choisi ouais ok même ma concierge qui parle pas un mot de french elle cause meilleur et elle est pas suisse teucheu la honte !!!! Et pssst y z’engage ché mac dow pffff….

    Nous y voià devant le gril pour le choix de la cuisson HEIN choix de la cuisson et mon ptit on t’as pas dis qu’un burger sa se mange seignant of course mais le gaillard insiste ALORS bien cuit et mec genre j’essaye de m’adapter a leur langage juste ce qu’il faut pour la cuisson tu piges « ??

    Bon non content du sois disant grill chef mon uc… Il me dis de prendre place j’insiste pour voir le massacre et bien j’étais pas déçu il balance la viande sur le grill de façon méprisante et l’écrase AH ouais j’avais oublié ce MEC chef était en effet un Rösti Master.

    BREF PAIN SEC SAUCE BOF ENFAITE JE LA CHERCHAIS PARTOUT FRITES DEGEU…..
    BIERE CHAUDE P… MAIS ILS ONT DE VRAI PRO MA PAROLE ET TARIF

    E.X.E.C.R.A.B.L.E

    Vous entendrez de nouveau parlé de moi je suis LE GORDON RAMSAY DE VOS CAUCHEMARS !!!

    ASTA PRONTO LA VITORIA

    The True

  4. avatar Guillaume dit :

    Road Runner meilleurs burgers de Genève depuis 30 ans.
    viande de qualité toujours identique, cuisson parfaite, buns de boulangerie toujours frais,
    et une équipe sympa et serviable. Merci à son fondateur!

Partagez votre avis

Donnez-nous votre avis...
oh, et si vous voulez insérer une image créer un gravatar!

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.